Afficher le Programme au jour le jour

jeu 9 décembre (10h00), ven 10 décembre (10h00)

Stage du village à la planète

Organisé en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne, aux Ateliers des Capucins, dans le cadre du festival NoBorder#11

Ce stage à destination des discothécaires et agents territoriaux des médiathèques esprit de rencontre et d’échanges, au cœur de la médiathèque des Capucins, immergé dans le festival de musiques populaires : NoBorder#11

4 ateliers sur 2 jours, ponctués de temps de concerts impromptus et par des ateliers en forme de palabre informelle, moment d’échanges interactifs et tous azimuts sur les musiques du monde dans notre profession.
Munissez-vous de vos questions, de vos suggestions sur les acquisitions, classements, ressources numériques, programmation, revues...

ASIE CENTRALE
Les Traditions Musicales Professionnelles Sur Les Routes De La Soie.
Préservation Et Diffusion
Animé par Jean During, directeur de recherche émérite au CNRS (LESC/CREM), Spécialiste des cultures du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale
D’Istanbul au Cachemire, les cultures musicales les plus diverses présentent entre elles des affinités profondes entretenues par des liens historiques, qu’il s’agisse de l’art des lettrés, des oratures, ou des genres populaires. A partir d’illustrations audio et vidéo représentatives, cet atelier propose de dégager les lignes de force qui relient ces musiques au niveau du système (modal et métrique), des formes, de l’esthétique et de la symbolique, ainsi qu’au niveau de leur usage. A l’ère des médias, une nouvelle forme d’oralité et d’auralité régit les processus de transmission et d’échange entre ces traditions, et au-delà, touche une audience élargie par la mondialisation. L’élaboration d’une mémoire musicale globale accessible par des supports matériels ou numériques, ouvre des perspectives nouvelles et incite à une réflexion qui s’appuiera concrètement sur les documents audio et vidéo présentés.

LA TSIGANITUDE
Les tsiganes et les musiques populaires d’Europe Orientale et Centrale.
La musique tsigane est-elle ce qu’on pense ?

Animé par Erik Marchand, fondateur de Drom et Laurent Clouet, clarinettiste et saxophoniste éclectique
La musique tsigane : voici un terme bien difficile à définir et qui semble pourtant très parlant au public occidental. En Europe orientale, les tsiganes sont les instrumentistes qui jouent pour toutes les communautés à l’occasion des mariages et des grandes occasions. Cependant leur répertoire est adapté aux différents lieux, aux attentes, modernes ou plus ancrées, de ceux qui les invitent et, très souvent, ce répertoire est légèrement ou radicalement différent lorsqu’ils jouent pour les communautés tsiganes. Erik Marchand et Laurent Clouet, musiciens et profond connaisseurs des musiques de Roumanie, Serbie, Bulgarie, Grèce... vous proposent d’éclaircir ces éléments complexes qui font partie de la réalité des Balkans.

UN INSTRUMENT AFRICAIN : LA KORA
DE CORDES ET DE PEAUX : LA MIGRATION DES INSTRUMENTS MANDINGUES
Animé par Vincent Zanetti, multi-instrumentiste, spécialiste des musiques traditionnelles d’Afrique de l’ouest, arrangeur et directeur artistique de 1993 à 2004 au sein de l’ensemble du maître malien du djembé Soungalo Coulibaly.
Depuis le début des années 80, plusieurs instruments emblématiques des traditions mandingues se font une place de plus en plus importantes dans le paysage musical mondial. D’abord cantonnés aux seuls milieux de la world-music, les djembés, koras et autres n’gonis ont déjà séduit au moins deux générations de musiciens occidentaux et interviennent désormais de plus en plus souvent dans le jazz, l’électro et la musique contemporaine.

DES ÉTHIOPIQUES AUX MUSIQUES RURALES : À LA RENCONTRE DES MUSIQUES D’ÉTHIOPIE
Animé par Damien Cluzel, étudie la guitare et certains concepts de la musique carnatique (Inde du Sud) à Amsterdam (PaysBas), avec Rafael Reina.
Entre 1999 et 2005, il se rend plusieurs fois en Éthiopie où il se produit avec des musiciens de la scène d’Addis-Abeba tel qu’Asnake Gebreyes, Genet Mashresha,Mimi Zenabe, Girum Mizmur et collabore avec Francis Falceto producteur de la série « éthiopiques » avec lequel il enregistre le volume15. De retour en France, il forme le groupe Ukandanz projet autour de la musique éthiopienne avec le chanteur Asnake Gebreyes, Lionel Martin, Fred Escoffier (Sacre du tympan) et Guilhem Meier (Poil, Grand Sbam et Piniol). Depuis 2010 le groupe s’est produit de partout dans le monde (Afrique, Europe, Amérique et Asie) et continue sa quête de l’ "Ethiopian Crunch Music".

RENSEIGNEMENTS
Horaires  : 10h-12h30/14h00-18h30
Durée  : 13h
Effectif maximum : 30 participants
Coût pédagogique : 160€ les 2 jours
Ce stage donne accès aux concerts du festival NoBorder
Frais annexes : l’hébergement et la restauration sont au libre choix des participants.

Téléchargez le déroulé

infos pratiques

Médiathèque des Capucins