NoBorder#12

Dans ce jardin partagé où pléthore d’essences rares se font des œillades, il suffit de laisser son imaginaire voguer. Entre douce rêverie et transe frénétique, toutes les entrées en matière s’envisagent avec volupté, voici quelques idées :

S’imprégner du Festival avant tout le monde, avec les concerts et spectacles programmés à Gouesnou, Daoulas, Lesneven, sur les Îles du Ponant.
Vivre l’expérience rare d’écouter deux versions différentes de l’œuvre In C de Terry Riley.
Faire un frichti au Centre d’Art Passerelle le midi en découvrant des artistes passionnants.
Passer un samedi à danser aux Capucins et à La Carène, que cela se dise, NoBorder convoque aussi les corps.
Vibrer à la tombée de la nuit dans l’intimité du Musée des Beaux-Arts grâce à la grande salle au plafond de verre magique.
Aller butiner l’air du temps et piocher dans ses fécondes productions au Cabaret Vauban.
Se délecter du retour de la bonne vieille cassette à Bad Seeds Record Shop.

Cette édition a été concoctée par Bretagne(s) World Sounds, Le Quartz, La Carène et Plages Magnétiques avec de nombreux partenaires complices, tou·te·s ici remercié·e·s. De nombreux rendez-vous sont gratuits.

Nous vous dévoilons déjà quelques noms de la programmation mais le programme complet sera publié en octobre