[

Afficher le Programme au jour le jour

sam 9 décembre (22h00)

’NDiaz + Labelle + Duo du Bas + Throes & The Shine + Pagaï (Montanaro-Nagy/Drouhin)

’NDiaz (Bretagne)

S’ils ont fait leurs classes dans les festoù-noz, ces quatre complices chevronnés n’ont jamais cessé de labourer les vastes espaces du Tout-Monde. Dans cette transe nomade à danser, on baigne dans l’Orient parfumé, on épouse le forrò brésilien ou les subtilités rythmiques indiennes, on croise un taragot roumain. Rien de tel qu’un grand dépaysement pour s’ancrer davantage ici !

Yann le Corre, accordéon, effets / Youn Kamm, trompette, Saxhorn
Timothée Le Bour, saxophones / Jérôme Kerihuel, percussions

Labelle (La Réunion)

Magicien de l’électro, Labelle, Prix Musiques Océan Indien 2015, propulse le séculaire maloya, chant rebelle traditionnel de l’Île de la Réunion, dans une quatrième dimension. Qu’il soit chanté ou déclamé, qu’il traverse les continents indiens, africains ou malgaches, il en sort paré d’envoûtants atours. Bienvenue à cet ardent catalyseur de l’imaginaire !

Labelle, Dj / Mathieu Souchetet, batterie / Linda Volahasiniaina, valiha et kabosy

Duo du Bas (Bretagne)

Ces deux baroudeuses collectent de longue date des chants de femmes qui vivent à Douarnenez et qui viennent des quatre coins du monde. Chili, l’Ukraine, l’Irlande, le Maroc, l’Italie, Madagascar... Une riche matière que ces polyglottes espiègles s’amusent à détourner et à tordre dans tous les sens.

Elsa Corre, chant, percussions / Hélène Jacquelot, chant

Throes + The Shine

La fusion électrisante de deux duos portugais a donné naissance au Rockduro, nouvel idiome musical qui s’abreuve au grand fleuve d’un passé colonial traversant l’Angola, le Mozambique, le Cap Vert et le Brésil. Bref, un cocktail explosif de rythmes hyper-dansants entre zouk, hip-hop et électro, habité de riffs de guitares rageurs et de claviers saturés.

Dedaldino Miranda - Miguel, chant, danse
Nirox Morais – Romao, chant, danse / Marco Pedro - Rodrigues de Castro, guitare, synthés / Igor Emanuel - Fernandes Domingues, percussions 

Pagaï avec Baltazar Montanaro-Nagy et Simon Drouhin "Amours Désamours" (Provence-Alpes-Côte-d’Azur)

Joute au sommet entre Baltazar Montanaro-Nagy (Cie Montanaro) et Simon Drouhin (Super Parquet), deux électrons libres nomades viscéralement engagés dans la création de nouvelles musiques traditionnelles et la question du rapport à la danse. Nous voici au cœur de nouveaux espaces sonores, arpentés avec une fièvre aventureuse éclatante de générosité… et contagieuse !

Baltazar Montanaro-Nagy, violon, violon baryton
Simon Drouhin, ordinateurs

infos pratiques

LE VAUBAN
Plein tarif 15 € / Tarif réduit 12 € ou Pass NoBorder